En bref...

Fraternité, vivre-ensemble : à vous d'agir !

 

ddhc1En butte aux événements, les pouvoirs publics se mobilisent sur le terrain de la sécurité. C’est indispensable mais ce n’est pas suffisant. Car il n’y aura pas de sécurité durable sans la grande ambition de reconstruire liens et repères.

Forts de nos diverses expériences, nous savons qu’il est possible d’y répondre clairement, même si nous mesurons l’ampleur des défis à relever. En effet, qu’il s’agisse de l’isolement des banlieues, du déclin de la citoyenneté, de l’effritement des solidarités, de la fracture générationnelle, de l’échec de l’école…, les propositions et initiatives ne manquent pas. Ce qui fait défaut c’est de ne pas en avoir fait une priorité politique décisive pour l’avenir du vivre ensemble.

C’est pourquoi nous lançons solennellement cet appel aux plus hautes autorités pour qu’elles bâtissent enfin concrètement le volet fraternité du Pacte Républicain. Et pour que ce projet soit construit avec les contributions du plus grand nombre, nous demandons que soit organisée dès cette année dans toutes les villes de France une semaine de la Fraternité, à l’image des Ateliers du vivre-ensemble. Un temps de réflexion, de décisions et d’initiatives adaptées à chaque territoire, grâce à l’implication des responsables politiques locaux, du mouvement associatif et des habitants aux côtés des institutions nationales.

Vous trouverez ici le texte de l’Appel. Faites-le connaître le plus largement possible, pour que sa prise en compte par les autorités nationales et locales soit à la hauteur des enjeux sans précédent qui nous concernent tous !

---------------------------

A écouter d'urgence !

JLSPeut-on rester passif face au déclin démocratique et à l'approche d'importantes échéances électorales et alors que s'affichent sans pudeur le refus de l'autre, l'obsession sécuritaire ?

Non, estime Jean-Louis Sanchez, fondateur de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée. Lui qui avait déjà réussi à mobiliser les pouvoirs locaux sur le concept de fraternité jusqu'à ce que ce que cette démarche soit consacrée, par le président de la République, Grande cause nationale en 2004, lance un cri d'alarme.

Ecouter l'interview avec Olivier de Lagarde sur France Infos

---------------------------

Berrwiller distingué par l’Odas

 fab trib MarseilleLe 1er juillet dernier, à l’occasion de ses IXèmes Rencontres nationales, l’Odas a tenu à distinguer Berrwiller et les vingt autres communes voisines du Haut-Rhin qui ont à leur tour organisé une « Journée citoyenne » au cours du printemps dernier.
Accompagné de Vincent Hagenbach, maire de Richwiller, Fabian Jordan s’est ainsi vu remettre les diplômes correspondants, à transmettre à ses collègues des municipalités de Baldersheim, Bollwiller, Brunstatt, Didenheim, Flaxlanden, Galfingue, Illzach, Lutterbach, Morschwiller-le-Bas, Mulhouse-Haut-Poirier, Pfastatt, Pulversheim, Reiningue, Richwiller, Riedisheim, Ruelisheim, Staffelfelden, Wittenheim et Zillisheim.
Voir le dossier consacré par le Journal de l’Action sociale au Vivre-ensemble en Alsace

 

Vient de paraître

jlsmrRencontre avec Matthieu Ricard

Président du Collectif, Jean-Louis Sanchez a rencontré Matthieu Ricard pour le Journal de l'Action sociale. Delon le moine tibétain, l’altruisme est un remède à tous les maux
À un moment où notre société s’interroge sur son avenir, Matthieu Ricard nous invite à faire de la bienveillance la colonne vertébrale de nos choix de vie.

Lire l'interview ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

« La promesse de l’autre » : un livre d’espoir

miniaturehomepromesseJean-Louis Sanchez vient de publier « La promesse de l’autre ». Un ouvrage qui reprend des constats insuffisamment partagés sur la perte des liens et des repères, et pose de façon pleinement opérationnelle les bases d’un nouveau contrat social. Une voie qu’on déjà choisi d’emprunter les collectivités les plus proches du Collectif…

En savoir plus en cliquant ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

miniaatletrodasmiresetveLes Villes et le Vivre-ensemble

L’Odas vient de publier plusieurs travaux sur l’évolution des politiques sociales et l’implication sociétale des villes. Parmi ceux—ci, la dernière Lettre, consacrée au thème Les Villes et le Vivre-ensemble, téléchargeable en cliquant sur l’image ci-contre.

 

Pour répondre à la violence, la Fraternité !

Les événements tragiques qui ponctuent l’actualité depuis un an et demi ne doivent pas nous leurrer. Ils viennent illustrer un malaise inhérent aux sociétés contemporaines, et plus particulièrement à la société française. La perte des repères et des valeurs communes, la sanctuarisation de la différence, l’indifférence face à la dérégulation du climat, le n’importe quoi dans le domaine économique sont autant de signes manifestes d’un lâcher prise dont les sources ne sont pas nécessairement condamnables, mais dont la conjonction risque de s’avérer plus que funeste.            

Un sursaut est nécessaire. Il passe par une réponse à la haine qui divise la société, à la dérégulation climatique, à l’incohérence économique. Un sursaut est nécessaire, pour préserver les équilibres qui font de notre société un modèle de tolérance, d’anticipation et de liberté.

Cela passe par des remises en question les plus simples qui puissent se poser : que sommes-nous devenus, nous, héritiers des lumières, proclamateurs universellement reconnus des droits de l’homme et du citoyen depuis 1789 ? Qu’avons-nous fait de cet héritage que le monde entier –ou presque- nous envie ? Sommes-nous si perdus pour faiblir face à la violence, nourrie par l’individualisme et l’indifférence ?

Un sursaut est nécessaire, qui passe par un nouveau regard sur l’autre. Disparus les lieux de socialisation, assouvie la victoire du consumérisme, héroïsées les vertus de la compétition et exalté l’individualisme, la résilience de la société ne dépend plus que d’un facteur fondamental : le renouveau du lien social.

La devise de la République est plus que jamais d’actualité. Deux siècles nous ont permis de consolider la Liberté puis l’Egalité. Si la Fraternité est la clé pour pouvoir vivre en même temps l’une et l’autre, elle ne ressurgit le plus souvent que dans les grandes émotions communes, que ce soit dans la liesse ou dans le drame. Or elle est la clé pour redéfinir les rapports sociaux, apaiser les relations de voisinage et les faire fructifier. Accepter l’autre sans s’y soumettre. Comprendre et partager. Nous avons perdu le sens de l’interdépendance qui fonde les règles harmonieuses de la vie en société. Il n’est pas si difficile de travailler pour faire renaître l’harmonie.

C’est ce à quoi s’attache depuis des années notre Collectif, comme ce site vous invite à le découvrir.

Sommes-nous si perdus pour faiblir face à ce qu’il faut bien appeler une guerre de religions voire une guerre de civilisations

Le Collectif dans les Landes pour la Laïcité

Le 9 décembre dernier, jour anniversaire de la promulgation de la loi sur la séparation des Églises et de l'État,  le Collectif a animé à Dax une série de débats à l’invitation de l’Association Laïcité 40. L’après-midi, le Secrétaire général, Pierre-Antoine Légoutière, a mené une série de discussions avec des classes entières de collégiens. L’occasion de vérifier que les enfants de 11-12 ans se sentent plus concernés que les ados par les problèmes de société ! Organisés avec rigueur par une l’équipe très motivée du collège d’Albret, ces débats ont montré la vive réactivité des jeunes quant aux enjeux de la laïcité en tant qu’élément fondamental du Vivre-ensemble et du respect de l’autre.

IMG 0528  IMG 0536

Les tragiques événements des premiers jours de 2015 donnent bien sûr un relief particulier à cette initiative, qui mériterait d’être renouvelée dans nombre d’établissements scolaires

En soirée, le Président Jean-Louis Sanchez, a livré une conférence grand public sur ces mêmes aspects, en présence du Maire de Dax et de nombreux élus de la Communauté d’Agglomération. Il a notamment insisté sur l’importance de l’ouverture à l’autre comme composante essentielle du lien social et de régulation harmonieuse des rapports humains.

IMG 0542  IMG 0543

Lire l'article de Sud-Ouest du 6 janvier 2015
Lire la Magazine de la ville de Dax de janvier 2015
Ecouter l'interview de Pierre-Antoine Légoutière sur Cote Sud FM le 8 décembre 2014
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Légion d'Honneur pour le Collectif !

 missionsSuite au Symposium organisé le 4 juin dernier au Sénat, et aux engagements du général Gobilliard, la Société des membres de la Légion d’honneur a résolu de soutenir résolument l’action du Collectif vivre-ensemble et Fraternité. Dans ce cadre, la revue de la SMLH, La Cohorte, a publié une longue interview de Jean-Louis Sanchez, président du Collectif.

 

Lire l’interview en cliquant ici.cohorte abonnement 2013
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des Ateliers, pour quoi faire ?


Là où l’action sociale traditionnelle montre ses limites, la prise en compte du Vivre-ensemble comme élément central des politiques publiques est non seulement un facteur de prévention face aux risques sociaux mais également l’un des rares remparts pour endiguer les conséquences de la crise  [voir ci-dessous].

Les Ateliers, le concept…
Le concept des Ateliers du Vivre-Ensemble et de la Fraternité s’adresse aux Villes, à leurs élus et aux cadres municipaux, aux associations et aux institutions intervenant dans la sphère sociale, aux généralistes comme aux spécialistes.
Par leur proximité avec les citoyens, et par les leviers d’action dont ils disposent, les maires sont en effet les plus aptes à mettre en œuvre des politiques de prévenance, en amont des dispositifs légaux, en privilégiant le développement du lien social et du vivre-ensemble par un décloisonnement des politiques.

Les Ateliers, la démarche
Les Ateliers du Vivre-Ensemble et de la Fraternité ont pour rôle de rendre concrète cette évolution. Il s’agit d’une phase de réflexion et de mobilisation autour de la notion de vivre-ensemble, fédérant davantage les acteurs locaux et favorisant l’engagement citoyen.

Une journée de travail – les « Ateliers » proprement dits - constituent un temps fort lors d’une journée d’échange et de réflexion. Pour l’heure, sept ateliers ont été organisés [voir menu ci-dessus]. Organisée par une collectivité en association avec ses partenaires institutionnels, cette journée se conclut par des engagements sur les principales mesures à mettre en œuvre sur le territoire concerné.