En bref...

Fraternité, vivre-ensemble : à vous d'agir !

 

ddhc1En butte aux événements, les pouvoirs publics se mobilisent sur le terrain de la sécurité. C’est indispensable mais ce n’est pas suffisant. Car il n’y aura pas de sécurité durable sans la grande ambition de reconstruire liens et repères.

Forts de nos diverses expériences, nous savons qu’il est possible d’y répondre clairement, même si nous mesurons l’ampleur des défis à relever. En effet, qu’il s’agisse de l’isolement des banlieues, du déclin de la citoyenneté, de l’effritement des solidarités, de la fracture générationnelle, de l’échec de l’école…, les propositions et initiatives ne manquent pas. Ce qui fait défaut c’est de ne pas en avoir fait une priorité politique décisive pour l’avenir du vivre ensemble.

C’est pourquoi nous lançons solennellement cet appel aux plus hautes autorités pour qu’elles bâtissent enfin concrètement le volet fraternité du Pacte Républicain. Et pour que ce projet soit construit avec les contributions du plus grand nombre, nous demandons que soit organisée dès cette année dans toutes les villes de France une semaine de la Fraternité, à l’image des Ateliers du vivre-ensemble. Un temps de réflexion, de décisions et d’initiatives adaptées à chaque territoire, grâce à l’implication des responsables politiques locaux, du mouvement associatif et des habitants aux côtés des institutions nationales.

Vous trouverez ici le texte de l’Appel. Faites-le connaître le plus largement possible, pour que sa prise en compte par les autorités nationales et locales soit à la hauteur des enjeux sans précédent qui nous concernent tous !

---------------------------

A écouter d'urgence !

JLSPeut-on rester passif face au déclin démocratique et à l'approche d'importantes échéances électorales et alors que s'affichent sans pudeur le refus de l'autre, l'obsession sécuritaire ?

Non, estime Jean-Louis Sanchez, fondateur de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée. Lui qui avait déjà réussi à mobiliser les pouvoirs locaux sur le concept de fraternité jusqu'à ce que ce que cette démarche soit consacrée, par le président de la République, Grande cause nationale en 2004, lance un cri d'alarme.

Ecouter l'interview avec Olivier de Lagarde sur France Infos

---------------------------

Berrwiller distingué par l’Odas

 fab trib MarseilleLe 1er juillet dernier, à l’occasion de ses IXèmes Rencontres nationales, l’Odas a tenu à distinguer Berrwiller et les vingt autres communes voisines du Haut-Rhin qui ont à leur tour organisé une « Journée citoyenne » au cours du printemps dernier.
Accompagné de Vincent Hagenbach, maire de Richwiller, Fabian Jordan s’est ainsi vu remettre les diplômes correspondants, à transmettre à ses collègues des municipalités de Baldersheim, Bollwiller, Brunstatt, Didenheim, Flaxlanden, Galfingue, Illzach, Lutterbach, Morschwiller-le-Bas, Mulhouse-Haut-Poirier, Pfastatt, Pulversheim, Reiningue, Richwiller, Riedisheim, Ruelisheim, Staffelfelden, Wittenheim et Zillisheim.
Voir le dossier consacré par le Journal de l’Action sociale au Vivre-ensemble en Alsace

 

Vient de paraître

jlsmrRencontre avec Matthieu Ricard

Président du Collectif, Jean-Louis Sanchez a rencontré Matthieu Ricard pour le Journal de l'Action sociale. Delon le moine tibétain, l’altruisme est un remède à tous les maux
À un moment où notre société s’interroge sur son avenir, Matthieu Ricard nous invite à faire de la bienveillance la colonne vertébrale de nos choix de vie.

Lire l'interview ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

« La promesse de l’autre » : un livre d’espoir

miniaturehomepromesseJean-Louis Sanchez vient de publier « La promesse de l’autre ». Un ouvrage qui reprend des constats insuffisamment partagés sur la perte des liens et des repères, et pose de façon pleinement opérationnelle les bases d’un nouveau contrat social. Une voie qu’on déjà choisi d’emprunter les collectivités les plus proches du Collectif…

En savoir plus en cliquant ici

- - - - - - - - - - - - - - - - -

miniaatletrodasmiresetveLes Villes et le Vivre-ensemble

L’Odas vient de publier plusieurs travaux sur l’évolution des politiques sociales et l’implication sociétale des villes. Parmi ceux—ci, la dernière Lettre, consacrée au thème Les Villes et le Vivre-ensemble, téléchargeable en cliquant sur l’image ci-contre.

 

L'Appel à la Fraternité


Télécharger le texte dans sa présentation originale

logo appelObservateurs de la société française, responsables politiques, institutionnels ou associatifs, nous avons souhaité nous réunir, sans enjeu de pouvoir, en dépassant les clivages partisans, pour inviter nos concitoyens à se réapproprier l’ensemble des principes fondateurs de la République.

Pour préserver la cohésion sociale et consolider le « vouloir vivre ensemble » ébranlé par la précarisation de notre société, nous invitons à renforcer la reconnaissance des droits fondamentaux par la revitalisation des solidarités locales, la reconstruction du lien social et la mobilisation de chacun.

Il s’agit d’agir pour favoriser la renaissance de solidarités de proximité, recréer des liens entre les générations, développer la sociabilité et renforcer, pour tous, le sentiment d’appartenance à une même collectivité.

Parce que la République doit tendre vers la réalisation d’un projet de société fondé sur le respect et le soutien à l’autre, en puisant dans chacun de nous les conditions de sa réussite, nous invitons à une relecture du contrat social pour rappeler que si ses socles sont bien la Liberté et l’Egalité, la Fraternité en est sa perspective et une exigence pour la société de demain.

Pour y parvenir, la volonté d’un traitement global des problèmes doit inspirer les décideurs publics : il est en effet admis que la mise en synergie des politiques publiques (action sociale, culture, éducation, habitat, transports, santé, sport) est indispensable pour renforcer la vitalité de notre contrat social.

Pour mobiliser les acteurs locaux et les citoyens sur cette démarche, nous invitons toutes les collectivités locales à bâtir un projet de développement de la vie sociale impliquant l’ensemble des politiques publiques dans l’épanouissement de nouvelles relations d’écoute, d’entraide et de respect.

Des pactes locaux liant des collectivités locales, des associations, des entreprises, des établissements de formation au niveau d’un pays, d’un quartier, d’une ville ou d’un bassin d’emploi se concrétisent déjà tous les jours. Il s’agit de mieux faire connaître et soutenir tout projet pouvant concourir à l’épanouissement du concept de Fraternité, à travers des initiatives culturelles, éducatives, sportives, économiques ou sociales.

Et parce que la Fraternité est l’affaire de tous et une exigence pour la société de demain, les signataires s’engagent à agir pour que chacun concoure par sa mobilisation à redonner un sens concret au vouloir vivre ensemble.

Parmi les principaux signataires de l'Appel à la Fraternité

LISTE DES SIGNATAIRESreducJean-Jacques Aillagon, ancien ministre - Michel Albert, Membre de l’Académie des sciences morales et politiques - Dominique Anglès, Président national de la Jeune chambre économique française - Bruno Anglès d’Auriac, Délégué général du groupe Médéric - Jacques Barrot, Ancien ministre, membre du Conseil constitutionnel. - Jean-Michel Belorgey, Conseiller d’Etat - Michel Borgetto, Professeur à la Faculté de droit et de sciences sociales de Poitiers - Jean-Claude Boulard, Député-maire du Mans - Philippe Coste, Administrateur civil - Jean-Claude Daniel, ancien député-maire de Chaumont - Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental - Michel Dinet, Président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, Président de l’Observatoire national de l’action sociale - Rina Dupriet, ancienne présidente de l’Association nationale des cadres communaux de l’action sociale - Marceline Gabel, Secrétaire générale de la Grande cause nationale 1997 "Protection de l’enfance maltraitée" - Albert Gibello, ancien maire d'Albertville - Mathias Greco, directeur de la communication de la ville de Quimper - Jean-Martin Herbecq, Directeur général de Public Système, Conseiller municipal - Patrick Hermange, vice-président adjoint de la Croix-Rouge française et président-adjoint du fonds d'assurance formation Unifaf - Anne Jarlan, Journaliste à Radio France - Patrick Kanner, Maire-adjoint de Lille, Président du Conseil général du Nord, Président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale - François Le Merlus, Sociologue, Président de l'Institut national du développement social - Pierre-Antoine Légoutière, adjoint au maire de Montluçon - René Lenoir, ancien ministre, Président d’honneur de l’Uniopss - Stephan Machère, Directeur du pôle formation-conseil de l’institut Ipsos - René Padieu, Président de la Commission de déontologie de la Société française de statistique - Jean Pontier, ancien député, ancien président du Conseil général de l’Ardèche - Christian Proust, ancien président du Conseil général du Territoire-de-Belfort -- Didier Robert, Délégué général d’ATD Quart-Monde - Jean-Pierre Rosenczveig, Président de l’Association nationale des communautés éducatives - Jean-Louis Sanchez, Directeur éditorial du Journal de l’action sociale, Délégué général de l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée - Pierre Saragoussi, Conseiller auprès du Directeur de la Caisse des dépôts et consignations - Jean-Marie Schléret, Vice-président du Grand Nancy, président de l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement - Bertrand Schwartz, Président de Moderniser sans exclure - Karine Senghor, Editrice du Journal de l’action sociale - Pierre Méhaignerie, ancien ministre, maire de Vitré - Richard Senghor,Maitre des requêtes au Conseil d’État, Secrétaire général du Défenseur des droits - Michel Thierry, Président de l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux d’Ile-de-France - Luc Valentin, Secrétaire général de ’Observatoire national de l’action sociale décentralisée - André Vézinhet, ancien sénateur, Président du Conseil général de l’Hérault.

 

jlsetabpierjas

 

 

 

 

 

 

 

L'Abbé Pierre, l'un des premiers signataires de l'Appel à la Fraternité, ici avec Jean-Louis Sanchez.