Allier

Le vivre-ensemble essaime dans les territoires du département

Voir l’extrait du magazine du Conseil général sur les manifestations lancées dans les trois bassins de vie du département
Lire l’article deLa Montagne sur la mobilisation dans le canton de Marcillat
Lire l’article de La Semaine de l’Allier sur la mobilisation à Prémilhat

Depuis l’automne dernier, une dizaine de réunions se sont tenues dans chacun des trois grands bassins de vie du département. Ce sont plus de 150 participants qui se sont mobilisés autour des réunissant autour des élus locaux : de nombreuses structures comme les centres sociaux, les associations locales, les FJT, de nombreux habitants… ainsi que des artistes, venus à titre individuel prêter main forte à l’opération.
L’objectif était de susciter de nouvelles animations dans les bourgs et les villages, autour d’une thématique déterminée :
« Entreprendre et consommer autrement » pour Moulins
« Fraternité et solidarité » pour Vichy
« Au fil de la vie » pour Montluçon
Le fruit et l’accomplissement du travail de chacun des trois comités locaux a été présenté lors de journées fédératrices, dont on trouvera le compte-rendu en cliquant sur les liens ci-dessus.

Le site du Conseil général propose la description de nombreuses initiatives locales axées sur le vivre-ensemble : cliquer ici.

Pour tout savoir sur ces Ateliers locaux, voir le compte rendu paru dans le Journal de l’Action sociale de septembre 20123.
&feature=c4-overview&list=UUNHeg9bH0LY74X3a04vQdWA”>Le film

Voir surtout ci-dessus le film des Comités locaux, qui montre comment les termes de Fraternité et de Vivre-ensemble rentrent dans le quotidien des acteurs…

Banderolle

Danse4

 

Première réunion du comité départemental du Vivre-ensemble de l’Allier

Pour la première fois en France, c’est un département entier qui se met à l’heure du vivre-ensemble. D’où vient cette vague de fond en Allier ? Résumé des épisodes précédents. Dans les trois grands bassins de vie (Montluçon, Moulins, Vichy), des Ateliers locaux du vivre-ensemble ont accompagné la territorialisation de l’action sociale. Cette orientation résolue vers le développement social local a été réaffirmée dans des Ateliers nationaux qui ont réuni plus de 200 acteurs au début de l’année 2011. Pour démultiplier cette orientation sur le terrain, le président du Conseil général Jean-Paul Dufrègne a installé le 15 novembre le Comité départemental du vivre-ensemble

Le Comité a réuni, autour des élus et des institutions publiques, de nombreuses structures comme les centres sociaux, les organismes d’habitat social, la CAF,la MSA, les FJT.

A noter, la présence enrichissante d’une dizaine d’habitants volontaires, repérés lors de leur participation aux ateliers locaux.

Parmi les principales questions soulevées, un paradoxe : alors que sur l’ensemble du territoire, les enfants et les adolescents bénéficient d’un encadrement continu et foisonnant, comment répondre au désœuvrement des jeunes adultes ? L’offre d’animation existe, mais les vecteurs manquent pour la mettre en rapport avec les besoins. Un axe envisagé pour y répondre : le décloisonnement des actions dédiées à des publics spécifiques pour privilégier l’intergénérationnel ou l’interculturel.

Autre perspective: renforcer l’ancrage des individus au local via l’histoire, la culture et l’environnement, moteurs du développement du territoire. Question plus technique enfin, quels indicateurs pour mesurer les progrès du Vivre-ensemble ?

Concrètement, ces objectifs seront traités dans des comités à l’échelle des bassins de vie, pour nourrir le besoin d’échanges de pratiques et de ressources des acteurs. D’ores et déjà un espace internet dédié sur le site du conseil général permet à chacun de repérer les initiatives et les expériences les plus proches de son territoire et/ou de ses centres d’intérêt.

Lire le compte-rendu de cette réunion dans La Montagne du 2 décembre 2011

En savoir plus sur le site du Conseil général

2011 : les Ateliers nationaux

Le président du conseil général Jean-Paul Dufrègne, apôtre des « Nouvelles ruralités », a tenu  dès 2011 à organiser des Ateliers nationaux du vivre-ensemble.
Ces ateliers ont  inspiré une publication de huit pages particulièrement riche accessible en téléchargement en cliquant sur l’image ci-contre
Enfin, ils ont été le point de départ d’un long processus qui se décline désormais à travers l’ensemble du territoire du département.

Voici ce qu’en écrit le site du Conseil général : « Le 20 janvier 2011, l’Allier a été le premier Département de France à accueillir les Ateliers nationaux du Vivre ensemble et de la Fraternité.
L’événement a été organisé par le Conseil général de l’Allier, en partenariat avec l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (ODAS).
La réflexion est engagée depuis plusieurs années dans le Département, afin d’accompagner les agents de la collectivité vers un travail en transversalité, dans l’échange et la mise en commun des savoir-faire et des expériences en matière de développement social local.
La démarche a été par la suite élargie à de nombreux acteurs dans l’ambition de valoriser les dynamiques sociales portées par les habitants et tous les partenaires institutionnels et associatifs. Leur forte implication et leurs apports originaux sont autant de pierres à l’édifice collectif du vivre ensemble, que le Conseil général s’emploie à mettre à l’honneur.
Cette journée a été riche et dense. Les interventions ont été variées et de qualité. Plus de 260 personnes ont participé (agents du CG, de l’Etat, élus, associations). Des représentants des départements limitrophes (Puy de Dôme, Nièvre, Cher, Creuse) ont répondu à notre invitation.
* A ne pas manquer : le Journal de l’Action Sociale publie un supplément de douze pages consacré aux Ateliers nationaux du Vivre ensemble du 20 janvier 2011.

Découvrez le témoignage de Denis Marion, Maire de Massueville au Québec, intervenant lors des Ateliers.

Voir l’article sur le sixième Village de la Fraternité de Moulins

Dans la presse

Lire l’interview de Jean-Louis Sanchez dans La Montagne du 20 janvier 2011

Les prémices : lire La Semaine de l’Allier du 2 juillet 2009

Allier
Retour en haut